Skip to Menu Skip to Search Nous contacter Algeria Sites web & Langues Skip to Content

La destruction du cyanure dans les résidus d'or est une partie cruciale de la récupération métallurgique de l'or.

De nombreuses juridictions possèdent des réglementations strictes contrôlant la destruction du cyanure et du cyanure de métal dans les résidus avant de les décharger dans l'environnement. En outre, le coût de traitement du cyanure peut représenter une part importante des coûts d'exploitation totaux engagés pendant la récupération de l'or. Une solution à la destruction du cyanure tangible et rentable est une considération importante dès les phases de planification les plus précoces d'une usine métallurgique aurifère.

SGS est respecté en tant que leader technologique de la destruction du cyanure. Nous fournissons des solutions tangibles et rentables reconnues à l'échelle mondiale à la destruction du cyanure tout en garantissant la conformité aux réglementations locales. SGS offre de nombreux processus différents pour la destruction du cyanure. Nos métallurgistes considèrent de nombreux facteurs avant de recommander la meilleure option disponible pour votre application spécifique :

  • Les réglementations environnementales spécifiant les seuils de concentration permis dans les résidus
  • La composition chimique unique des résidus provenant de votre exploitation
  • Les techniques de détoxification en rapport avec leur capacité à traiter certaines espèces
  • La consommation de réactif et son coût

SGS possède une vaste expérience avec de nombreuses méthodes plus efficaces de destruction du cyanure. Nos experts collaborent avec vous afin de sélectionner la méthode la plus appropriée pour vos exploitations. Les avantages et les limites pour nos méthodes les plus souvent utilisées sont listées ci-dessous. Veuillez consulter l'actif Destruction du cyanure pour les avantages et limites des autres processus couramment utilisés.

Chloration alcaline
Avantages Limites
  • Relativement simple à exploiter
  • Cinétiques rapides
  • Puissant oxydant
  • Aucun catalyseur de cuivre n'est requis
  • Non sélective, consommation élevée de réactif
  • Requiert un pH élevé (pH 11) afin de garantir l'hydrolyse rapide et complète du gaz de chlorure de cyanogène hautement toxique
  • Le ferrocyanure n'est pas détruit, uniquement oxydé partiellement en ferricyanure
  • Peut laisser du chlore résiduel en solution
Peroxyde d'hydrogène
Avantages Limites
  • Relativement simple à exploiter
  • Aucune production de gaz toxiques
  • Plus sélectif envers le CN'WAD que la chloration
  • Incorpore du sulfate de fer économique dans le processus
  • Consommation élevée de réactif
  • Requiert du cuivre en solution dans la mesure où un catalyseur a tendance à laisser un peu de cuivre résiduel dans la solution
  • Le cyanate s'hydrolyse en ammoniac
  • Le ferrocyanure n'est pas détruit, mais précipité comme un complexe de ferrocyanure de métal de base
SO2
Avantages Limites
  • Faible coût du réactif
  • Oxyde efficacement le CN'WAN
  • Des sels de sulfite peuvent être utilisés dans le processus
  • Permet l'utilisation du sulfate de zinc
  • Système relativement difficile à exploiter
  • Requiert du cuivre en solution comme catalyseur
  • A tendance à laisser un peu de cuivre résiduel en solution
  • Requiert un mélange vigoureux et un temps de rétention plus long
  • Le cyanate s'hydrolyse en ammoniac
  • Le ferrocyanure n'est pas détruit, mais précipité comme un complexe de ferrocyanure de métal de base
  • Le cuivre peut se dissoudre à nouveau dans un environnement à haute teneur en chlorure

SGS peut offrir des conseils spécialisés dans tous les aspects de la lixiviation par cyanuration, récupération et destruction. Contactez-nous au plus tôt dans l'évolution de votre projet afin d'aborder les solutions éventuelles à l'usage, la récupération et la destruction du cyanure dans vos résidus pour garantir votre capacité à répondre aux réglementations environnementales et finalement améliorer votre résultat net.