Skip to Menu Skip to Search Nous contacter Algeria Sites web & Langues Skip to Content

La diffraction des rayons X permet une identification rapide des matières, argiles et autres minéraux présents sous forme de particules. Elle fournit des informations détaillées sur la structure cristallographique de vos échantillons qui peuvent servir à identifier les phases présentes. La diffraction des rayons X est particulièrement utile pour identifier les phases des matériaux à grains fins obtenues et difficiles à identifier avec d'autres méthodes, telles que la microscopie optique, la microscopie électronique à balayage ou la spectrométrie à dispersion d'énergie, ou l'évaluation quantitative des matériaux par microscopie électronique à balayage (QEMSCAN™).

Auparavant, la DRX était utilisée pour identifier les associations des minéraux en vrac dans les roches, les argiles, les minerais, les particules et les produits métallurgiques. Il s'agit d'une méthode semi-quantitative permettant de déterminer les pourcentages normatifs ou massiques des phases présentes, y compris la teneur de chaque phase minérale qui se manifeste dans vos échantillons.

Aujourd'hui, grâce aux méthodes de quantification de Rietveld (analyse RIR) et à de puissants ordinateurs, il est possible d'obtenir des données quantitatives de DRX. Des détecteurs modernes à grande vitesse permettent de collecter rapidement des données sur un grand nombre d'échantillons et de procéder à l'analyse typologique de tous les groupes afin de différencier les populations des échantillons.

SGS utilise des diffractomètres de poudres, des logiciels informatiques modernes et une vaste base de données minérale pour identifier les diagrammes de diffraction expérimentaux recueillis à partir des échantillons.

Lors d'une analyse DRX standard, la préparation de l'échantillon est courante et les données sont acquises de manière efficace et précise. L'analyse DRX est effectuée sur un échantillon pulvérisé et s'avère être un moyen aisé d'obtenir des données minéralogiques destinées à l'analyse chimique.

Analyse DRX qualitative

Toutes les phases identifiées lors de l'analyse DRX sont signalées et regroupées selon leur teneur : importante (>30 %), modérée (10-30 %), mineure (2-10 %) et traces (<2 %). L'identification et la classification de l'abondance sont basées sur la hauteur relative de pics et la structure cristalline des minéraux.

Analyse DRX semi-quantitative

Tous les minéraux identifiés lors de l'analyse par diffraction des rayons X sont signalés et regroupés selon leur teneur : importante (>30 %), modérée (10-30 %), mineure (2-10 %) et traces (<2 %). De plus, les abondances des minéraux (% en poids) générés à l'aide de l'analyse DRX par RIR (ou Rietveld) sont comparées à une analyse en roche totale puis signalées.

Spéciation minérale

La DRX permet de déterminer les phases minérales spécifiques présentes dans un échantillon. SGS utilise une méthode spécialisée d'analyse de spéciation pour identifier :

  • La minéralogie de l'argile
  • Le taux de silice libre par rapport à la silice inhalable

Les systèmes, tels que la DRX, sont de simples outils – la minéralogie haute définition est le produit. SGS est le chef de file de l'industrie dans le domaine de la minéralogie haute définition à l'intention de l'industrie mondiale des minéraux et des autres secteurs du marché qui ont besoin de caractérisations détaillées de matériaux, de produits ou de résidus. Les experts en minéralogie de SGS garantissent un produit de qualité et, de l'exploration de base au soutien de la production, fournissent une valeur interprétative considérable.